• Vous êtes ici :
  • Actualités

Hommage à Anne Ransquin
(1974-2013)

Anne Ransquin,(c) Collectif Caravane

Historienne, qui consacra un beau mémoire de licence aux perceptions de Charles Quint dans l’historiographie des anciens Pays-Bas et de la Belgique d’après 1830, Anne Ransquin avait également la fibre littéraire et culturelle.

Elle en avait donné la mesure en 2008/2009 aux Archives & Musée de la Littérature auprès desquels elle fut une collaboratrice inventive tant pour le catalogue de l’exposition L’Oeuvre en chantier que pour l’ouvrage jubilaire, 50 ans au service des Lettres et du Théâtre.

Elle apporta également sa contribution à la vidéo Domaines intimes, faite de rencontres avec douze auteurs belges dans leur(s) lieu(x) d’écriture. La mémoire complète de ces interviews laisse entendre sa vivacité, son écoute et sa curiosité.

Anne avait subi le choc et la fascination de l’Afrique noire et de l’Amérique latine, chocs au-delà desquels un Occidental mute, ou pas ; se trouve enfin, ou refuse. Ses projets culturels faisaient désormais la part belle à ces mondes au sein desquels la vie bat encore, et qui témoignent d’univers tout sauf unidimensionnels.

Anne n’aurait pu se satisfaire de ces derniers.

Elle avait un jardin secret, la photographie, à travers lequel elle laissait voir sa sensibilité et ses blessures. Ses photos témoignent, hors de tout voyeurisme et de tout sensationnalisme, de la dislocation de l’aujourd’hui ; des déchets qu’il ne cesse de produire ; et de la seule réponse possible à l’abjection : la passion.


Marc Quaghebeur


Photo © Collectif Caravane