• Vous êtes ici :
  • Actualités

Les archives d'Alfred Herman

En juin 2017, une quinzaine de caisses en provenance de Suisse parviennent aux Archives & Musée de la Littérature. Elles contiennent les archives que le poète Alfred Herman, 95 ans, vient de léguer à l’institution. Une institution belge car l’auteur reste profondément attaché à ses racines brabançonnes.

Né en 1922 à Tirlemont, de culture wallonne et francophone, Alfred Herman est domicilié à Pully (Canton de Vaud) depuis 1970. Il a la double nationalité, belge et suisse. Adolescent, il a déjà le goût de l’écriture et de la poésie. Son entrée dans le monde adulte est violente : elle coïncide avec le début de la Deuxième Guerre mondiale. A 18 ans, tout en entamant des études en pharmacie - il sera diplômé en 1946 -, il participe à la résistance, dans le réseau du MNR, le Mouvement National Royaliste, ce qui lui vaut un bref séjour dans une prison de la Gestapo. La paix revenue, il épouse Paulette, la compagne de toute une vie. Une double vie faudrait-il dire, puisqu’il sera à la fois pharmacien, jusqu’à sa retraite en 1987, et poète prolifique le reste du temps.

Son premier recueil Cascades paraît en 1961, préfacé par la poétesse Julia Tulkens, également originaire de Tirlemont. Une quinzaine d’autres recueils publiés suivront au fil des années.

Poète classique et intimiste, à l’écoute de la plainte des hommes - sa profession aura certainement nourri chez lui cette prédisposition -, Herman bâtit son œuvre avec "des mots simples, des mots de tous les jours" comme aurait dit Maurice Carême. Ses vers abordent l’enfance, la tendresse, l’amour conjugal, le temps qui passe, la mort, mais aussi la francophonie et l’écologie. Une parole émouvante qui lui vaudra un nombre impressionnant de prix et de distinctions honorifiques comme la Médaille d'Argent avec mention de l'Académie internationale de Lutèce en 1997 pour L'aube se lève. Il sera également accueilli dans de nombreuses sociétés littéraires comme l’Académie de Guyenne et Gascogne.

Les archives d’Alfred Herman, entièrement dépouillées et enregistrées sous les cotes ML 12154 à 12163, reflètent bien entendu ce parcours biographique. Les nombreux recueils -édités comme inédits-, sous forme de brochures dactylographiées, côtoient les récompenses (objets, médailles, diplômes), la presse et la documentation sur l’auteur, ainsi qu’une volumineuse correspondance pré-classée par année par le donateur lui-même. A cela s’ajoutent, toujours sous forme de brochures dactylographiées, de nombreux souvenirs et réflexions, pour la plupart inédits, notamment sur la Deuxième Guerre mondiale, la résistance et l’amitié (Lettres à mon ami Roger, e.a.) ainsi que des essais sur l’architecture gothique.