• Vous êtes ici :
  • Actualités

Michel de Ghelderode aux Archives & Musée de la Littérature

Sortilèges, manuscrit relié de la collection Carlo de Poortere

Les AML abritent une collection impressionnante d'archives autour du dramaturge Michel de Ghelderode. Petit coup d'oeil sur les différents ensembles qui la composent :

Héritier d’un des plus beaux fleurons du secteur textile belge, Carlo de Poortere (1917-2002) rassembla et collationna, sa vie durant, non seulement des archives et des oeuvres d’Émile Verhaeren, Maurice Maeterlinck ou Michel de Ghelderode, mais aussi des gravures anciennes ou contemporaines, des manuscrits à miniatures, des toiles de maîtres, ainsi que la plus vaste collection au monde d’oeuvres de Félicien Rops.

En 2008, les Archives & Musée de la Littérature et le Ministère de la Communauté française acquirent tout ce qui concernait Michel de Ghelderode dans cette collection : livres, lettres – essentiellement adressées à l’auteur –, précieux agendas (presque complets) ainsi que photographies, affiches, programmes et articles liés à la réception des pièces du dramaturge. Sans oublier des manuscrits et tapuscrits de toute première importance pour les études ghelderodiennes.

Peu après ces arrivages, la collection Ange Rawoe fut acquise par les AML. Décorateur et illustrateur, Rawoe (1912-1969) se lia d’amitié avec Michel de Ghelderode qui lui confia de précieux manuscrits et fit de lui son archiviste. Inventoriées de concert, tant la collection Carlo de Poortere rachetée par l’intermédiaire du libraire-expert Claude Van Loock, que celle réunie par Ange Rawoe sont depuis plusieurs mois consultables – le tout ayant été dépouillé, encodé et structuré en arborescence.

Lettre de Michel de Ghelderode à Ange Rawoe, 6 oct. 1960

Ce faisant, les deux manuscrits de La mort regarde à sa fenêtre, première pièce de Michel de Ghelderode créée le 29 avril 1918 au Théâtre de la Bonbonnière à Bruxelles – comme le rappelle la "rubrique 1500" de la Bibliographie établie par Roland Beyen –, peuvent dorénavant être comparés. Le plus ancien est issu de la collection Ange Rawoe ; le second, de la collection Carlo de Poortere. Ce dernier a été collé sur les pages d’un "volume relié en demi-maroquin brun à bandes, filet doré sur les plats, dos lisse, gardes de moire bleue".

Cette mise à disposition complète les nombreux documents "Ghelderode" déjà en possession des AML. En 1962, le précieux don de Jeanne de Ghelderode (propriété de la KBR) avait amorcé la constitution d’un fonds qui s’enrichit au fil des ans. En 2014 fut encore acquis un lot de documents ayant appartenu à Robert Van Den Haute : ils éclairent, entre autres, les rapports entre Ghelderode et des plasticiens.

L’arrivée en nos murs (entre 2014 et 2017) du "fonds de l’Association internationale Michel de Ghelderode", entretemps inventorié, fit également date. Enfin, un don inestimable a enrichi en 2017 les collections de notre institution. Auteur d’une monographie et d’une bibliographie de référence, timonier de l’édition de la Correspondance Michel de Ghelderode, Roland Beyen a légué aux AML ses archives comprenant de très nombreuses lettres et documents autographes, ainsi qu’une précieuse documentation en lien avec sa Bibliographie (dont des dizaines de thèses de doctorat), aussi bien qu’avec son édition de la correspondance du dramaturge dans la collection "Archives du Futur" des AML.


Vincent Radermecker

Vignettes :
- Michel de Ghelderode,
Sortilèges, manuscrit relié de la collection Carlo de Poortere, entre 1939 et 1947 - MLT 05231/0001.
- Michel de Ghelderode, Lettre à Ange Rawoe, 6 octobre 1960 - AML 00237/0914.