• Vous êtes ici :
  • Actualités

Les liens de la Belgique et des Pays-Bas avec l'Amérique latine

Inkt en bloed. Solidariteit met Latijns-Amerika

Du 8 au 10 avril 2019, le Kadoc-Leuven propose un colloque intitulé The Low Countries and Latin America from the 19th century until present, une approche interdisciplinaire autour des liens unissant ces deux régions du monde, ainsi qu'une exposition, Inkt en Bloed. Solidariteit met Latijns-Amerika, du 8 au 28 juillet 2019.

Deux belles occasions de mettre en valeur le fonds Conrad Detrez conservé aux AML.

Ecrivain à la fois baroque et réaliste, Detrez (1937-1985) est notamment l'auteur d'un cycle d'auto-fictions, dont fait partie L'Herbe à brûler (Prix Renaudot 1978), et vécut les temps troublés du Brésil des années 1960 et du Nicaragua des années 1980.

C'est à 25 ans que, fraîchement sorti du séminaire, Detrez s’embarque pour le Brésil. D’abord militant chrétien, il s’engage très vite dans l’action révolutionnaire. Arrêté et torturé par la police politique, il est expulsé du pays en 1967. Il y retourne clandestinement et rejoint le guérillero Carlos Marighella, qui sera assassiné quelques semaines plus tard. Rentré en Europe, Detrez multipliera les contributions politiques en rapport avec l’Amérique latine et publiera sa traduction des textes de Marighella, sous le titre Pour la libération du Brésil.

En 1981, Mitterrand est élu président de la France. Detrez sollicite alors la citoyenneté française. Mitterrand le nomme attaché culturel au Nicaragua. Ce pays somptueux mais en pleine révolution sandiniste sera le cadre de son dernier roman, La Ceinture de feu (1984).

Manuscrits des romans, articles de presse, carnets de notes et de souvenirs, correspondance, photographies et imprimés sont à découvrir dans les archives de l'auteur trop tôt disparu, dont il sera question au fil des communications du colloque ou qui seront présentées au sein de l'exposition.


A noter encore, une table ronde autour de Conrad Detrez prévue le 16 mai 2019.