• Vous êtes ici :
  • Actualités

Hommage à Nicole Hellyn (1931-2012)

Nicole Hellyn

Avec le départ de Nicole Hellyn (1931-2012), c’est tout un pan de l’histoire des Archives & Musée de la Littérature et de l’accompagnement de l’histoire des Lettres belges de langue française qui entre dans la mémoire profonde.

Epouse de Paul Hellyn (†1978) qui invente dès 1952 un Musée de la Parole destiné à conserver les voix de nos écrivains et connaît son apogée lors de l’exposition universelle de Bruxelles en 1958, Nicole Hellyn accompagne peu à peu cette démarche en tirant le portrait de ces écrivains ; en captant les reflets de leurs bureaux et de leurs intérieurs ; en archivant les traces de leurs rencontres publiques ou privées.

Proche de Géo Norge et de Jean Mogin, de Charles Bertin et de Paul Willems, Nicole Hellyn restitue ainsi plusieurs décennies de la vie de nos Lettres. Cette proximité se révèle dans un poème, Le Jeu, qu’Henry Bauchau lui dédie. Bauchau dont elle accompagna les pas lors du premier colloque que les AML et l’Université de Bologne lui consacrèrent à Noci, en 1990.

Les problèmes financiers du Musée de la Parole amenèrent cette institution à intégrer, au mitan des années 1960, à l’initiative du ministre Pierre Wigny et de son chef de cabinet (Georges-Henri Dumont), le Musée de la Littérature qui change dès lors d’appellation et devient les Archives & Musée de la Littérature. Le travail de Paul et Nicole y pose les bases de ce qui va devenir le secteur audio-visuel de cette institution.

Au moment où celle-ci prend sa forme définitive, Nicole Hellyn, qui poursuit par ailleurs son travail d’abeille de l’image auprès de la nouvelle génération d’écrivains, se met à couvrir également, en noir et en blanc comme en diapositives, l’activité théâtrale en pleine effervescence à Bruxelles et en Wallonie. Ce sont ses photos qui permettent de se souvenir aujourd’hui de La Ville à voile de Paul Willems ou de L’Ange Couteau de Jean Sigrid, et de bien d’autres spectacles. Plus de 20 000 dias de théâtre ont déjà été numérisées.

Nicole Hellyn alliait l’énergie au secret, l’élégance au goût du travail. Elle demeurera un témoin majeur de l’activité culturelle de la Belgique francophone entre 1970 et 1990, moment particulièrement vivace de ce champ littéraire et théâtral.

Nous lui savons gré de tant d’années de présence passionnée.


Marc Quaghebeur.