ASP@sia

L'annuaire du Spectacle
2015-2016

Huis clos

  •  
  •  
  • (Co)production Théâtre en Liberté
  • Théâtre
  • Chères spectatrices, chers spectateurs,
    Que diriez vous d'un petit voyage en enfer More
    ?
    Il paraît qu'on y hurle de plaisirs ! Grâce aux brodequins, tenailles, plomb fondu, pincettes, garrot, fouet, vitriol, grills et pals; mais tout cela n'est il pas que légende ?
    L'enfer existe t'il, ainsi que le paradis, tout cela ne serait il pas que le pur produit de l'imagination de l'homme, alimentée il est vrai par de grands artistes comme Dante, Bosch et Breughel ?
    L'enfer, lieu redouté pourtant par des millions de pécheurs.
    L'enfer décrit par Sartre est tout simplement un salon empire, sans miroirs, sans instruments de tortures.
    Et voici, que débarque dans ce lieu 3 pécheurs, comme vous et moi.
    Au début, ils s'observent et au fur a mesure ils vont s'entre-dévorer, dans une lutte sans merci.
    Mais, pas de blessures physiques que des blessures mentales .
    Le lieu n'ayant pas de miroirs, c'est le regard du partenaire qui servira de miroir et ce regard aura la force du vitriol. Pas de bourreau n'ont plus, c'est le partenaire qui servira de bourreau, c'est du self service. C'est cela le raffinement de l'enfer de Sartre, l'infernal et éternel huis clos.
    "Huis clos" finit par un seul mot "Continuons".
    Continuons quoi? De vivre ? Impossible, nous sommes mort.
    De mourir ? Impossible, on meurt qu'une fois.
    De jouer ? De se jouer éternellement la comédie ?
    De se faire dévorer sans fin par le regard de l'autre?
    Dans ce "huis clos" le spectateur sera inclus dans cet enfer.
    Les acteurs ne seront jamais que les derniers arrivés, tant pis pour eux !
    Les spectateurs seront déjà là, en train de s'observer.
    Ils seront invités à participer à un moment d'enfer, heureusement pour eux pas à une éternité d'enfer !
    "Huis clos" est une pièce, qui ne manque pas d'humour, car elles jouent avec les mythes et les superstitions.
    Mais, l'enfer de Sartre n'est pas celui des légendes, c'est tout autre chose, "l'enfer c'est les autres" c'est à dire VOUS.
    Bienvenue en enfer.

    Marcel Deva
  • Représentation(s)

    18 représentations du 12 janvier au 6 février 2016
    Théâtre de la Place des Martyrs, Bruxelles - Belgique

    4 représentations du 2 au 5 février 2016
    Théâtre de la Place des Martyrs, Bruxelles - Belgique
    Propulse Off

auteurJean-Paul Sartre
mise en scèneMarcel Delval
assistance mise en scèneThibaut Wenger
  
interprétationJaoued Deggouj,
Dolorès Delahaut,
Bernard Gahide,
Stéphane Ledune,
Sylvie Perederejew
  
scénographieMarcel Delval,
Stéphane Ledune
costumesAnne Compère
maquillagesDjennifer Merdjan
création lumièresBruno Smit
régieBruno Smit

Lien(s)

- Référence(s) bibliographique(s) du texte de la pièce (catalogue AML) - si disponible(s)
- Référence(s) des photos et/ou captation(s) (catalogue AML) - si disponible(s)

Voir aussi documents papiers aux AML (presse, programme, affiches, etc.) pour les compagnies suivantes :

- Théâtre en Liberté

 

 

Map

© Copyright 2011 - Archives & Musée de la Littérature | All rights reserved