ASP@sia

L'annuaire du Spectacle
2016-2017

Les Femmes savantes

  •  
  •  
  • (Co)production L'Acteur et l'Ecrit - Compagnie Frédéric Dussenne / La Servante / Théâtre en Liberté
  • Théâtre
  • Philaminte est une mère autoritaire qui mène son monde, y compris son mari, Chrysale, à More
    la baguette. Elle s’est piquée aussi d’être "savante" et parvient à entraîner sa fille ainée Armande et sa belle-sœur Bélise dans son sillage. Elle veut imposer un exaspérant poète à la mode, Trissotin, comme époux à sa fille cadette, Henriette. Mais Henriette qui est une jeune fille éclairée, mais pas du tout « savante », aime Clitandre, un jeune homme de bonne famille, aimable et intelligent qui a été rejeté par Armande...
    "En tant que tapissier du roi, Molière faisait régulièrement le lit de Louis XIV. Il partageait ainsi un peu de son intimité. J’aime à lire cette œuvre comme le prolongement public de ces conversations privées entre un artiste et son souverain. Versailles est le lieu du paraître. Trissotin vient, après Dom Juan, Tartuffe et le Jupiter d’Amphitryon, compléter la liste des grands imposteurs dont Molière s’est employé toute sa vie à arracher les masques.
    Après avoir égratigné le grand seigneur méchant homme, le faux dévot et le dieu suborneur, il déshabille ici, plus cyniquement encore, l’arbitre des élégances. Le critique, le conseiller, le membre de commission ou le chroniqueur de talk show avisé et proche du pouvoir, faisant l’opinion, et n’hésitant pas, au besoin, à couper les têtes. Molière aime les femmes. Et il les aime libres. Il ne saurait ridiculiser grossièrement la résistance de Philaminthe au « bon sens » machiste de son mari sans désavouer du même coup à peu près tout ce qu’il a écrit avant. Il va en conséquence déployer, dans Les femmes savantes, un comique subtil, articulé sur l’opposition entre nature et culture. Les femmes savantes mettent en scène un des plus beaux trios amoureux de la littérature française, dominé par lafigure de Clitandre, d’abord amoureux d’Armande, qui se refuse à l’amour charnel, puis d’Henriette, qui accepte de l’aimer en entier, réconciliant ainsi l’âme et le corps, l’esprit et la chair. F. Dussenne
  • Représentation(s)

    12 représentations du 14 au 29 septembre 2016
    Théâtre de la Place des Martyrs, Bruxelles - Belgique

mise en scèneFrédéric Dussenne
assistance mise en scèneJean-Marc Amé
  
interprétationMaxime Anselin,
France Bastoen,
Laura Ceulemans,
Salomé Crickx,
Adrien Drumel,
Stéphane Ledune,
Sylvie Perederejew,
Hélène Theunissen,
Alexandre Trocki,
Benoît Van Dorslaer
  
scénographieVincent Bresmal
lumièresRenaud Ceulemans

Lien(s)

- Référence(s) bibliographique(s) du texte de la pièce (catalogue AML) - si disponible(s)
- Référence(s) des photos et/ou captation(s) (catalogue AML) - si disponible(s)

Voir aussi documents papiers aux AML (presse, programme, affiches, etc.) pour les compagnies suivantes :

- La Servante

- L'Acteur et l'Ecrit - Compagnie Frédéric Dussenne

- Théâtre en Liberté

 

 

Map

© Copyright 2011 - Archives & Musée de la Littérature | All rights reserved