• Vous êtes ici :
  • Actualités

Projet Pyramids and Progress

logos P&P et AML

En Belgique, l'égyptologie a pris son essor durant la première partie du XXe siècle, certes un peu plus tard qu'ailleurs en Europe, mais avec un tel engouement que dans les années 1930, Bruxelles fut parfois surnommée "la capitale de l'égyptologie".

Le projet Pyramids and Progress, auquel les AML sont fiers de participer, s'emploie à déchiffrer comment cet incroyable développement a pu avoir lieu dans une Belgique où l'expansionnisme industriel et politique s'était tourné vers l'Egypte. Ce processus avait débuté au XIXe siècle, au lendemain de la création de notre pays. La jeune Belgique aspirait alors à jouer un rôle de premier plan à l'échelle mondiale. Ce désir n'a pas concerné que le Congo, devenu colonie, mais aussi de nombreuses autres régions dans le monde. De par sa situation stratégique en Afrique, la fascinante Egypte est devenue incontournable.

Mais qu'est-ce qui a motivé l'intérêt des Belges pour l'Egypte ? Comment nos souverains, politiciens, diplomates, industriels et intellectuels ont évolué dans le cadre de cette doctrine expansionniste ? Et comment la discipline scientifique de l'égyptologie a pu s'y développer ? Le projet Pyramids and Progress se penche sur les réseaux personnels, institutionnels et commerciaux des différents acteurs et tente de comprendre comment de célèbres égyptologues comme Jean Capart ont pu donner à leur discipline le prestige qu'elle a fini par acquérir en Belgique.

Plusieurs fonds des AML présentent un intérêt majeur pour le projet. Il s'agit des fonds Vanderborght/Lanterne sourde, Maurice De Wee, Alexis Curvers, Maurice Des Ombiaux et Emile Verhaeren. Extraits de ces fonds, des documents originaux et inédits, relatifs à l'Egypte cosmopolite et littéraire des années 1900 à 1940, ont été soigneusement sélectionnés et seront numérisés par l'équipe de Pyramids and Progress qui en donnera une copie libre d'exploitation aux AML.

Une fructueuse collaboration dont vous trouverez tous les échos sur le site www.pyramidsandprogress.be