ASP@sia

L'annuaire du Spectacle
2014-2015

Le Deuil sied à Electre

  •  
  •  
  • 60 minutes
  • Lecture-spectacle
  • Une porte s’ouvre et se ferme inlassablement pour contenir, expulser, ou cacher une More
    famille qui s’auto-détruit… Ce seraient les Atrides à la fin de la guerre de Sécession, le monde tiraillé entre l’Occident et Daech. Le Deuil sied à Electre, c’est aussi la destruction d’un pays face à ses fantômes, lacéré par les plaies de son passé et pétrifié entre raison et passion. Fils d’acteur, déçu par l’ataxie du théâtre bourgeois léger et facile, il choisit d’écrire pour la scène. Il ne se perd dans des simplifications, de sentiments conformistes et arrangeants. Poète d’une grande sensibilité, il plante ses racines dans une vaste expérience de la vie et tente la connexion brute et électrique d’idées et d’émotions qui mettent en péril nos certitudes linéaires et réductrices. Il fracasse notre supplice: la rupture entre Raison et Passion.
  • Représentation(s)

    1 représentation le 4 juin 2015
    Petit Théâtre Mercelis, Bruxelles (Ixelles) - Belgique
    Cocq'Arts Festival

mise en bouche et à l'ébauche de la scèneStephen Shank
  
ChristineAnne-Claire
VinnieCéline Peret
interprétationPeter Ninane,
Cédric Cerbara,
Benoît Verhaert
  
musiqueEudy Bowman (Twelfth Street Rag),
Shelton Brooks (Some of these days),
Gustav Mahler (Symphonie Titan)
lumièresLuis Vergara Santiago

Lien(s)

- Référence(s) bibliographique(s) du texte de la pièce (catalogue AML) - si disponible(s)
- Référence(s) des photos et/ou captation(s) (catalogue AML) - si disponible(s)

 

 

Map

© Copyright 2011 - Archives & Musée de la Littérature | All rights reserved